Journée internationale des femmes et des filles de science

 

Adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 22 décembre 2015,  la résolution 70/212 proclame le 11 février « Journée internationale des femmes et des filles de science », réitérant l'importance de donner aux femmes et aux filles de tous âges les moyens d’accéder et de participer pleinement, sur un pied d’égalité, aux activités scientifiques et techniques et à l’innovation pour assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. 

          Indispensables pour réaliser les objectifs de développement durable, la science et l'égalité entre les sexes demeurent essentielles au bon développement de sociétés contemporaines, durables et résilientes.

 

       Malgré des efforts importants entrepris par la communauté internationale en faveur d'une participation féminine plus importante à la science, les femmes et les filles demeurent encore trop exclues des activités scientifiques. De fait, aujourd'hui, moins de 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes. « Il est de notre devoir de garantir que toutes les filles, partout dans le monde, puissent vivre leurs rêves, se réaliser et contribuer à l’avènement d’un monde meilleur pour tous et toutes. » rappelle A. GUTERRES, Secrétaire Général de l'ONU.  

A l'occasion de la Journée Internationale des femmes et des filles de science, Mme Claudine HERMANN, physicienne, co-fondatrice de l'association Femmes et Sciences et première femme à avoir été professeure à l'Ecole Polytechnique, livre à l'Association française pour les Nations Unies son parcours et ses engagements.

A l'occasion de la Journée Internationale des femmes et des filles de science, Mme Claudine MONTEIL, femme de lettres, historienne, ancienne diplomate française, membre de l'AFNU, et biographe d'Eve Curie (fille cadette de Pierre et Marie Curie), revient sur le parcours scientifique et onusien de la famille Curie. 

             Dans la mesure où la diversité dans la recherche élargit le bassin de chercheurs talentueux, apportant ainsi de nouvelles perspectives, du talent et de la créativité, cette Journée internationale de l'ONU que célèbre l'AFNU rappelle l’importance d'un accès et d'une participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science.              

 

             En tant qu'Association fédérant en France les amis des Nations Unies, l'AFNU profite de ce jour et de cette célébration internationale pour réaffirmer la place primordiale des femmes dans le milieu scientifique et, plus largement, dans le monde. 

© AFNU: ASSOCIATION FRANCAISE POUR LES NATIONS UNIES